14.4.07

Col de la Biche tab 9 et 10








TAB 9



(Silence général. Les filles se regardent entre elles puis se tournent, mal à l'aise, vers monsieur Vlacic)

Vlacic    Vous avez entendu ce cri?

Marina    C'est une bête, ça doit être une bête…

Vlacic    Pas du tout, dis, c'était une voix humaine, une voix de femme…Ca, c'est sûr… On aurait dit… La petite Armandine! On aurait dit sa voix! Mon Dieu!

( Il se retire précipitamment de sa couverture) Pourvu que…

Marina    Mais non! Elle dort dans la tente!

Nadia    C'est quelqu'un d'autre, c'est sûr, là-bas, loin…

Delphine    Mon Dieu….

Vlacic    (S'approchant à grands pas de la tente des filles) Armandine! Tu dors, dis?
(Il ouvre la fermeture de la tente) Armandine, tu dors? Mais où est-elle? Mais il n'y a personne, là!

( Il ressort de la tente) Mais elle n'est pas là, il n'y a personne, là-dedans!

Marina    (Bas, aux autres filles) Merde! On est fichues!

Vlacic    C'est bien elle qui a crié. Mais où est-elle? Ca venait de loin, ce cri! Vous savez où elle est, vous? Ca fait longtemps qu'elle n'est plus là? (Silence) Vous êtes au courant de quelque chose? Elle vous a dit où elle allait? (Silence) Mais répondez, à la fin! Elle a profité que je me reposais, pour s'en aller, hein? C'est ça? Hé! Marina! Tu sais où elle est, Armandine? Tu le sais ou tu ne le sais pas?

Marina    Ben, chais pas où elle est…chais pas…

Vlacic    Tu sais bien si tu l'as vu partir, non?

Marina    Pourquoi moi?

Vlacic    Pourquoi toi? Parce que je pense que tu es la plus grande de l'équipe, la plus responsable! Voilà pourquoi toi! Et les autres, elles ne savent rien, les autres? Nadia?

Nadia    Quoi?

Vlacic    Comment ça, quoi? Tu sais où est Armandine, tu l'as vu partir, elle t'a parlé?

Nadia    Chais pas où elle est…

Vlacic    ( S'adressant à Delphine) Et toi, bien sûr, tu ne sais rien non plus! Rien vu, rien entendu!

(Silence, Delphine baisse la tête, ne répond pas, serre son ours très fort dans ses bras)

Vlacic    Ben tiens, toi non plus! Tu ne sais rien. Mais moi, je sais quelque chose, et vous aussi. C'est qu' Armandine, votre copine, votre amie, si ce mot a un sens pour vous, elle est quelque part là-dessous, qu'elle vient d'avoir un gros pépin, qu'elle s'est fait mal, qu'elle est tombée, qu'elle est blessée, peut-être pire que ça, qu'elle a crié de douleur! C'était sa voix, c'était son cri! Un appel, j'en suis sûr et certain, et vous le savez aussi! Et pour dissimuler je ne sais quel secret de gamines sans cervelle, vous préférez ne rien dire et la laisser seule, toute seule, souffrir dans un ravin, dans le froid et la nuit!
Vous disiez que tout est moche, que vous voulez refaire le monde, que les enfants doivent prendre les choses en mains, qu'il faut vous faire confiance, que vous savez mieux que les autres aider ceux qui souffrent, vous disiez qu'il faut réapprendre aux adultes le sens de la justice, du partage, de l'entraide! Et bien, allez-y, dites-moi ce qu'il faut faire, votre copine est dans la merde, oui, je sais dire des gros mots quand il faut, elle a besoin de nous, qu'est-ce qu'on fait? Je suis à vos ordres. Il faut faire vite, c'est peut-être très grave.

Marina    C'était pour voir sa mère…

Nadia    Son anniversaire…

Delphine    On a promis de pas la balancer…

Vlacic    Et si elle meurt, vous serez fières de ne pas l'avoir balancée, comme vous dites? Bon, qu'est-ce qu'on fait? J'attends!

Marina    Bon, les filles, on y va! Faut des lampes, une couverture, des…des…chais pas moi…chais pas…

Vlacic    De l'eau, des fruits secs, des barres de chocolat, la trousse à pharmacie…Et puis, très important!

Nadia    Et puis?

Vlacic    Un esprit d'équipe! C'est la nuit, nous sommes en montagne! Alors, on ne se quitte pas, on ne s'éloigne pas les uns des autres, on attend si quelqu'un a du mal à suivre! (Il cherche quelque chose du regard) Dites, vous n'avez pas vu mon portable?

Marina    Ben…

Vlacic    Ben quoi?

Marina    Elle l'a pris. Pour pas que…

Delphine    Elle… Elle avait peur que vous appeliez les… la Police, quoi!

Vlacic    Ah oui! Et les secours? On fait comment, si on a besoin de secours? Des nuages de fumée? Allez, on a tout ce qu'il faut? Alors on y va.




TAB 10



( La scène se passe au niveau du public. Vlacic et les trois filles, sacs à dos et lampes torches. Ils descendent de scène, en file groupée; tous les quelques pas, un des personnages dit: « Là! ». Les autres s'arrêtent; la personne qui a parlé se faufile dans un rang de spectateurs farfouillant avec sa lampe parmi les visages puis revient au groupe et annonce: « Pas elle! » Et le groupe repart, ainsi de suite jusqu'à disparaître par le fond de la salle. C'est de l'extérieur qu'on entend parvenir les dialogues suivants)








Marina    Là! Là! Monsieur Vlacic, elle est là!

Vlacic    Armandine, n'aie plus peur, nous sommes là, c'est fini.

Nadia    Ca va, Didine, tu t'es fait mal?

Armandine    La cheville, tordue ou foulée, je sais pas, ça fait un peu mal.

Vlacic    Si on t'aide, tu crois que tu peux remonter jusqu'au camp? Sinon, j'appelle les secours. Tu as toujours le téléphone?

Armandine    Tenez, le voilà, les appelez pas, ça ira…

Vlacic    Bon, donne-moi la main. Tiens, Marina, prends-lui l'autre. Attention, Armandine, on va te hisser. Tu es prête, Marina? Une, deux, trois, Ho Hisse! Ho Hisse! Ca y est, tu es sortie du trou! Ca va aller?

Delphine    Didine! Comme j'ai eu peur!

Nadia    Tiens, appuie-toi sur moi

Vlacic    Tu veux manger quelque chose? Du chocolat?

Armandine    Non, ça va, ça va. Si vous m'aidez à marcher, ça ira, j' vous jure…

Vlacic    Tiens, essaie avec ce bout de branche, il a l'air assez solide pour faire une béquille… Bon, tout le monde est prêt? On y va?

Armandine    C'est bon, monsieur Vlacic, on peut y aller.

(La troupe au complet réapparaît du fond de la salle, Armandine s'aidant de sa béquille et s’appuyant sur Marina. Monsieur Vlacic en tête, les autres filles suivant; on retraverse le public jusqu'à la scène.)

Armandine    (à voix basse) Il a les boules? Y m'en veut?

Marina    Ben, faut s' mettre à sa place…

Armandine    Qu'est-ce qu'il a dit? Il a gueulé?

Delphine    Gueulé, non, pas vraiment. Il a dit des trucs sur la responsabilisation, la confiance…

Armandine    P't’ et' qu'il attend qu'on soye au campement…

Nadia    Ben, on verra bien, Hein? Quand on fait c' qu'on a fait, faut assumer. De toute façon, y va pas nous bouffer, c'est un éduc, pas un juge ou un maton…

(Le groupe arrive en silence sur scène, au campement. Les filles restent debout, immobiles, silencieusement au centre; monsieur Vlacic dépose son sac, se met un peu en retrait)





« Col de la Biche » tab 9 et 10 Texte déposé à SACD/SCALA




av 9 et 10 suit






5 commentaires:

Kaïkan a dit…

Ben, au moins, on l' a trouvée Didine...
C' est vrai qu' il dit parfois des choses justes, M' sieur Vlacic, l' entraide, ça a du bon ...
Bon, j' sais pas s' il va gueuler mais en tous cas, moi, j' l' aime bien ...
L' anniversaire, j' sais pas si ça va être possible ... et c't'étoile là, p't'être qu' elle est passée pendant qu' on cherchait Didine ...
Et puis, com dit Nadia, assumons, c' est ça aussi l' entraide ...

camille a dit…

ah, les truc faits en cachette, ça nous apprend souvent qu'on aurait dû s'abstenir ;-)
moi avec mon trèfle à 4feuilles, sans mari pour 15j et sans fiston pour encore 48h..... où qu'c'est que je vais aller?... y aura personne pour me retrouver si je fais des bêtises, alors je vais pas plus loin que le bout de mon jardin :-)
bisous verts

hombre a dit…

Salut, Kaïkan
J'vais pas déflorer la fin de la pièce mais je serais un brun vicelard d'escamoter la fameuse "Etoile" !! C'est du théâtre pour "ados" et ça implique d'être constructif. Mais ça, tu le sais aussi bien que moi.
Merci de nous avoir raccompagnés au campement.
Bisous à toi.


Ah, Camille, si demain au boulot on me demande pourquoi j'ai l'air d'un Martien, j'explique que j'ai reçu plein de bisous verts ?
Bon jardinage alors, en attendant tes zamours.
Bouquet de Bisous.

hombre a dit…

Kaïkan, évidemment, le "brin" vicelard n'est pas si "brun" que ça !

Kaïkan a dit…

Dis donc, Denis, les couleurs ont l' air de te jouer de bien drôles de tours ;-) Coucou à toi, Camille, j' ai aussi plaisir à te croiser en ces pages ;-)