28.4.07

Col de la Biche 11







TAB 11




Vlacic    Débarrassez vous de vos sacs par terre, dans le calme. Armandine?

Armandine    Oui, monsieur Vlacic?

Vlacic    Ca va, tu n'as pas trop mal?

Armandine    Non, ça va, j'ai presque plus mal. Ca va…

Vlacic    Bon, alors, voilà ce que l'on va faire. Vous allez toutes vous glisser dans vos couettes, au chaud, et vous asseoir, bien serrées les unes contre les autres. Et vous fermerez les yeux.

(Elles s'exécutent)

Vlacic    Vous respirez, bien à fond, et vous essayez de trouver dans votre tête et votre cœur le même calme que celui de la nuit. Quand je vous le dirai, vous ouvrirez doucement les yeux et vous suivrez la direction de mon index.

(Silence complet. A un moment, à l'endroit prévu, apparaît la comète dans le ciel. Monsieur Vlacic la montre du doigt.)

Vlacic    Doucement, vous ouvrez les yeux et vous regardez dans la direction de mon doigt…

Delphine    Elle est là! Qu'elle est belle!

Vlacic    Chuuut! Doucement! A voix basse, pour ne pas l'éteindre…

Marina    Qu'elle est belle!

Nadia    J'aurais pas crû! Top modèle!

Vlacic    Marina, s'il te plait, veux-tu aller régler la lunette sur elle, le plus net possible?

(Marina se lève, rejoint l'appareil, le dirige vers l'étoile et le règle, reste l'œil collé à l'objectif)

Marina    Ouah! C'est super-chouette, magnifique!

Vlacic    Merci, tu peux revenir

Marina    Déjà? J'ai à peine eu le temps de la voir!

Vlacic    Elle sera là pendant une heure, tu la verras autant que tu voudras.

(Marina, un peu boudeuse, revient à sa couette)

Vlacic    Delphine?

Delphine    Oui?

Vlacic    Tu veux la regarder dans la lunette?

Delphine    C'est gentil, je préfère pas. J'ai peur que… Je préfère la regarder comme ça. Si elle y est, je la sentirai…Comme elle est belle, comme elle est belle!

Vlacic    Armandine, va t'asseoir à la lunette, va.

( En s'appuyant sur son bâton, Armandine va s'installer près de la lunette)

Vlacic    Regarde-la bien, de toute ta curiosité de jeune fille, comme si c'était la plus belle chose que tu aies jamais vue!

Armandine    C'est la plus belle chose que j'aie jamais vue

Vlacic    Vas-y, regarde-la de toute ton âme.

(Il sort son portable de sa poche, fait un numéro, porte l'appareil à son oreille)

Vlacic    (A Armandine) Imagine que tu voudrais lui confier un message pour quelqu'un de cher, de très cher…

Armandine    J'imagine, sans mal, j'imagine…

Vlacic    Allo? Madame… Attendez une seconde, je vous passe votre fille, Armandine, oui, elle désire vous dire quelque chose…

(Il tend le téléphone à Armandine)

Vlacic    Armandine, tiens, c'est ta maman. Je crois que tu veux lui dire quelque chose…

Armandine    C'est vrai? Elle est là?

(Parlant dans l'appareil, tout en gardant les yeux fixés sur la comète)

Maman! Maman! C'est toi? Que je suis heureuse, Maman! Bon anniversaire, Maman. Non, c'est pas moi qui ai appelé, c'est une surprise qu'on m'a fait. Monsieur Vlacic, tu te rappelles? Mon Dieu! Je suis folle de bonheur! Tu peux pas savoir…
Dis, t'es à la maison? Tu sais quoi? Fais-moi plaisir, regarde par la fenêtre. Si, si! Non, pas la rue, le ciel! Oui, le ciel, je te dis. Regarde, maman, tu vois là-haut, cette grosse étoile avec une longue traînée brillante? Elle est belle, hein? Elle est super- belle!
Tu sais, M'man, elle a un message pour toi, pour toi, pour ton anniversaire. Elle est chargée de plein plein plein de bisous, pour toi, elle est chargée de te dire que je t'aime, que je t'aime M'man, que je t'aimerai toute ma vie, toujours. Tu me manques, M'man, si tu savais comme tu me manques…
Ca va, M'man, ça va, j' te jure, ça va. Toi aussi, hein? Tu promets, hein, sinon, tu me le dirais, hein?
Bisous, M'man, bisous. Je t'aime… Bonne nuit, M'man, bonne nuit…Et bon anniversaire, hein, bon anniversaire!

(Pendant la conversation, les autres filles se sont levées lentement, rejoignant monsieur Vlacic, et tous les regards ont suivi le lent parcours de la comète)










Armandine    (Rejoignant les autres) Merci, monsieur Vlacic, merci.

'(A tour de rôle, les filles et Mr Vlacic scrutent la comète, l'oeil collé à la lunette. Delphine, elle, approche la tête de sa peluche de l'appareil.)

Delphine    Regarde bien, Prosper, regarde bien… Si tu la vois…

Marina    Eh, l'Etoile! si tu croises du monde, là-haut, tu leur fais "coucou" de not' part…

Nadia    Quand tu repasseras, dans douze mille ans, j'espère vraiment qu'y 'aura encore des gens pour te regarder!




FIN







« Col de la Biche » Tab 11 Texte déposé à SACD/SCALA




av 11 accueil





3 commentaires:

Kaïkan a dit…

Beaucoup de bonheur en mon coeur en retrouvant l' équipe au moment où l' étoile se donne à lire ...
De ce bonheur simple et profond des instants sacrés ...
Et tu sais quoi, Denis, j' y décode l' alchimie de bonté qui vous est commune à Mr Vlacic et toi ...
Des éveilleurs, des relieurs, je me pose à l' aise et laisse ce moment de repos couler en moi ...
Eh Hombre, heureusement que tu nous aies amenées en haut de la montagne pour y accueillir l' étoile ...

Camille a dit…

ouaips, kaïkan a raison, ça valait le coup de te suivre jusque là, parce qu'elle était vachement belle c't'étoile!
normal, parce que ton ciel est beau, y peu y avoir que de belles étoiles à partager là-haut :-)
kiss comète............

Kaïkan a dit…

Hello Hombre
Le temps et les années passent ...
Je reviens avec plaisir en cet accompagnement ...
Dis moi, l'étoile, elle est toujours là ... Quel bonheur dans cette constance ... L'amitié est cette étoile et cela me donne chaud au coeur ;-))