12.4.07

Col de la Biche Tab 8


TAB 8


(Retour au campement. Les filles sont serrées les unes contre les autres, dans leurs couettes, monsieur Vlacic un peu à l'écart.)

Marina    Dites, monsieur Vlacic, elle va apparaître de quel côté, l'étoile?

Vlacic    Si j'ai bien calculé, elle devrait se lever presque au niveau du grand sapin, là, vers 11 H 40

Delphine    Ben, tout à l'heure, vous nous avez dit 11H 27!

Vlacic    Oui, avec un horizon bien dégagé, mais là, la montagne va nous la cacher un peu. Par contre, on la verra plus longtemps avec le panorama qu'on a d'ici sur la plaine!

Delphine    C'est dans encore longtemps?

Vlacic    Normalement, dans une heure et quart, à peu près…

Delphine    On a encore le temps de s'en raconter, des trucs…

Marina    Ben justement, y'a la mère Nadia qui nous a pas dit c' qu'elle y voyait, elle, dans les étoiles; ni monsieur Vlacic, d'ailleurs!

Vlacic    C'est vrai, ça, Nadia, qu'est-ce que tu en penses, toi, des étoiles, de l'univers, ça nous intéresse, dis…

Nadia    Vous êtes sûrs que vous voulez que je vous le dise?

Vlacic    Ben oui, dis, toutes les idées sont intéressantes!

Marina    Ah, ça, les idées de Nadia!

Nadia    Quoi, mes idées?

Delphine    Chut! Laisse-la












Nadia    PFFFFF! Au niveau beauté du truc, j'aime bien voir les étoiles, c'est vrai, c'est beau, y'a rien à dire, surtout là, qu'y' a rien pour gêner, ni lampadaire ni pollution… Pour le reste, si vous voulez savoir c' que j'en pense, c'est que j'en pense rien. Marina, elle dit que là-haut, y'a des bons hommes. C'est p't'et' elle qui a raison, mais même si c'est vrai, y sont tellement loin et y faudrait tellement de temps pour aller de chez eux à chez nous que ça peut même pas se faire. P' t'et' qu'y z' existent, p't'et' pas, on en saura jamais rien et y se passera jamais rien entre eux et nous…

Marina    Ca, euh…

Nadia    Eh! Vous voulez savoir ce que je pense, alors je le dis, c'est comme ça. Comme pour les gens qui vont sur les étoiles après la vie… P't- et' que c'est vrai, p't- et' que non. Personne en sait rien, chuis désolée, Delphine. Si jamais c'est vrai, les seuls qui peuvent savoir, c'est ceux qui y sont allés, mais y peuvent pas nous le dire, alors… Je dis pas que c'est pas vrai tout ça mais comme on peut pas savoir, moi je dis qu'y faut faire comme si y'avait rien, rien que nous, les gens, les vivants, à se dépatouiller sur la Terre, comme on peut, avec ce qu'on a.
C' que je sais, c'est que c'est pas très beau, comment ça marche. Y'a ceux qui ont tous les moyens pour s'en sortir, tranquilles, qui ont ni trop chaud, ni trop froid, ni trop tiède, qui z'ont tout ce qu'y veulent en bouffe, en trucs, en tout, pis y'a les autres, comme mes vieux qui savent pas où aller pour trouver de la thune, qui s 'font foutre à la rue pace qu'y arrivent pas à payer tout c' qu'y' a toujours à payer. Et encore, nous, on est pas les pires, y'en a en Afrique ou ailleurs, c'est…c'est… Alors, je dis, moi, que c'est pas de là-haut que ça viendra, qu' ça va changer. J'dis qu' c'est à nous, tous comme on est là, à faire bouger. A nous aider au lieu de nous taper dessus.
Et pis je dis qu' y' en a marre que ça soye toujours les adultes qui fassent tout, qui dirigent tout. Les jeunes, c'est pas des gogols, si on les laisse faire, y sont capables d'avoir plein d'idées, de faire plein de choses. Mais non, c'est toujours: " T'es trop jeune pour ceci, t'es trop jeune pour cela, faut qu' tu fasses comme ci, faut qu' tu fasses comme ça, tu parleras quand tu s' ras grande, on verra ça plus tard, apprends d'abord un métier, c'est pas une gamine qui va faire la loi, et gnagnagni et gnagnagna…"
Pour c' qu'elles sont bien, les lois qu'y font, eux! Moi, je dis que les lois, ça devrait servir à rendre les gens heureux, tous, sur toute la planète, pas seulement quelques uns qui se gavent et les autres, y z'ont qu'à la fermer. Si on laissait un peu faire les enfants…

(Nadia est interrompue par un hurlement de douleur, au loin.)




« Col de la Biche » Tab 8 Texte déposé à SACD/SCALA






av 8 suit

4 commentaires:

Kaïkan a dit…

Ah, ça c' est certain que si on laissait faire les enfants, le monde y serait meilleur ...
Y suffit de les écouter " Si j' avais une baguette magique, je ferais que tout le monde y soit heureux et qu 'y ait plus( dans le sens pas de : faut préciser avec les adultes ;-)) d' argent, me disait Syméon ...
Alors, la baguette magique, je l' ai pas encore trouvée mais les paroles d' enfants, je les entends ...
Comment les faire entendre à ceux qui gouvernent ? T' as un truc, toi, Hombre ?

Kaïkan a dit…

Eh Oh, je relis : le hurlement, c' est Didine ?
J' cours la rejoindre ... distraite que j' étais par cette vision nouvelle d' un monde à recréer ...
Attends, Didine, j' suis là ...

camille a dit…

va y avoir de l'ambiance!
bisous à touti :)

hombre a dit…

Non, Kaïkan, j'ai pas de truc, juste continuer à diffuser du "dire", à faire parler mes petits personnages...pour peu que les théâtreux s'en emparent, "osent" un autre théâtre avec leurs jeunes acteurs et avec leur public...
Je crois que Didine a besoin d'aide. Merci de courir la rejoindre.
Bises.

Sûr, Camille, va falloir s'bouger un peu, dans la nuit noire ! Suite très bientôt!!!
Bisoux.