21.3.07

Col de la Biche tab 4







TAB 4



Nadia    Hé ! Attention, ça bouge dans la tente à monsieur Vlacic !

Marina    (s’approchant vivement de la lunette et se mettant à scruter le ciel) T’es miro, ma vieille ! J’te dis qu’y’ en a deux petites qui tournent autour !

(Les deux autres filles l’ont rejointe autour de l’appareil)

Delphine    C’est toi qui as des hallucinations ! Faut arrêter la limonade, cocotte ! Comment tu peux voir tourner des planètes à toute berzingue à des milliards de kilomètres ?

Nadia    C’est p’t- et’ des avions extra-terrestres ou des espèces d’hélicos de là-bas ?

Delphine    Ouais ouais, regarde bien, y’a pas E.T. et ses potes en train de sauter en parachute ?

(Rigolade générale ; monsieur Vlacic apparaît de derrière sa tente)

Vlacic    Dites, il y a une casserole d’eau qui bout, sur le gaz ! C’est toujours celle pour le thé ?

Nadia    Mince ! On l’a oubliée ! Je m’en occupe !

(Elle va s’affairer autour de la table camping)

Vlacic    Ah ! Je vois que vous y prenez plaisir ! Alors, vous avez vu de belles choses ?

Marina    Oh, oui oui, ça fait un bout de temps qu’on regarde, on s’en lasse pas ! C’est nous qu’on vous a réveillé ? On a fait trop de bruit ?

Vlacic    Non non, pas du tout. J’ai même bien dormi, dites ! Ca fait du bien ! Et je n’ai même plus mal aux jambes !

Marina    L’air des cimes ! Y’a rien de tel !

Vlacic    Et Armandine ? Toujours couchée ? Je vais voir où elle en est…

Marina    Pas la peine, j’y ai été y’a cinq minutes, elle pionçait comme un bébé.

Nadia    Tout le monde veut du thé ?

Vlacic    Du thé bien chaud ! Oui, bien sûr, tout le monde en veut n’est-ce pas, les filles ?

Nadia    (portant un plateau) Attention, c’est chaud ! A un moment, on l’entendait ronfler d’ici , Armandine!

Delphine    Ca, c’était peut-être monsieur Vlacic !

Vlacic    C’était peut-être bien moi ! Pour Armandine, vous avez raison, j’irai la réveiller un peu avant le passage de la comète… Alors, dites-moi, qu’est-ce que vous avez vu d’intéressant pendant ce temps ?

Nadia    On a regardé celle-là, la grosse. Delphine nous a dit que c’était l’étoile polaire, c’est vrai ?

Vlacic    Oui, oui, c’est vrai ! Bien Delphine, bien !

Nadia    On a aussi regardé par là, y’en a une vachement rouge…

Delphine    Même que Marina a vu des trucs qui tournaient autour, des planètes peut-être…

Nadia    Ou des avions, ou des hélicos !

Vlacic    Mais ce sont de véritables découvertes ! La science a drôlement progressé, grâce à vous, ce soir !

Marina    Et alors ? Pourquoi y’en aurait pas, des gens, ailleurs ? On est bien là, nous !

Nadia    Si y’en avait, on le saurait depuis longtemps !

Vlacic    Ca, ce n’est pas si sûr. Mais c’est intéressant, ce que pense Marina. Tu crois qu’il y a d’autres mondes habités ?

Nadia    Des Martiens tout verts avec des antennes ?

Marina    T’as fini de te foutre de ma tronche ? J’ai pas dit des Martiens, chuis pas débile ! C’que j’ veux dire, c’est que c’est tellement grand tout ça, y’en a tellement, des étoiles, des machins et des trucs, que c’est pas possible que ça soye vide de chez vide, tout ça ! Si les fleurs et les arbres ça pousse ici, pourquoi ça serait pas pareil là-bas, là-bas ou là-bas ?

Nadia    Les herbes et les arbres, c’est pas des gens !

Marina    Si y peut y avoir des arbres, y peut y avoir des gens ! Ca s’appelle la vie, si tu veux savoir. Ca se fourre partout, ce machin-là. Y’a de l’eau quelque part : hop ! ça invente les poissons ! y’a des déserts pleins de sable ? Hop ! y surgit des scorpions et des cactus ! Y’a des montagnes pleines de neige : Zou ! y pousse des sapins de Noël et des zédés…des zédés… chais plus quoi !

Vlacic    Edelweiss ! des edelweiss, tu as raison, ça ne se trouve que dans les montagnes, l’étoile des neiges !

Marina    Voilà, l’étoile des neiges, comme y dit. T’aères pas ta salle de bain, vlan ! du moisi partout, du noir, du blanc, t’es obligée de tout passer à la javel ; tiens, regarde, on arrache les mauvaises herbes autour des rosiers des plates-bandes, au Centre : ça rate pas, quinze jours après, y’a du chiendent à nouveau partout, surtout si il a plu, on peut pas lutter contre… C’est comme les fourmis, les cafards, les bestioles, là, tu les flingues dans un coin, ça revient dans l’autre, quand y’en a plus, y’en a encore, et en plus, y s’habituent aux produits ! Au bout d’un moment, tu mets du PCHHHHTTT PCHHHTT, y rigolent en se foutant de ta pomme, t’es obligée d’y aller à coups de tatanes et c’est toi qui t’ fatigues, c’est pas eux.

Nadia    Qu’est-ce qu’elle raconte, celle-là ? C’est pas la vie, ça, c’est des cochonneries, du parasite, du résidu de poubelle ! La vie, c’est pas ça. La vie, c’est nous, les gens, les chats, les chiens, chais pas, les chevaux où qu’on va avec mademoiselle Geneviève, parce qu’y nous comprennent ; les cafards, ça comprend rien, tu peux pas parler avec.

Marina    C’est moi qui m’ goure, monsieur Vlacic ? La vie, c’est pas tout c’ qui bouffe et qui fait des petits ?

Vlacic    On peut dire ça comme ça, même si tu simplifies un peu les choses. Mais c’est vrai : même un microbe, c’est de la vie !

Nadia    Ah ouais ? La grippe, la peste, le sida, les infections, c’est la vie ? Alors que ça tue plein de gens ?

Delphine    Ben, on tue bien les lapins pour les manger, alors que eux et nous, on est vivant…

Nadia    Bon, je la ferme, j’y comprends rien, à votre truc !

Vlacic    Mais non, mais non, « de la discussion jaillit la lumière » comme on dit !












Marina    En parlant de lumière, je suis sûre que partout là-haut, y’a des choses ou des gens qui vivent, qui sont là depuis vachement plus longtemps que nous et qui nous regardent, p’t- et’ avec des instruments comme çui de monsieur Vlacic, mais plus grands, énormes, et qui voient tout c’ qu’on fait.

Delphine    Et ben, y doivent se marrer !

Marina    Ca, chais pas trop, parce que c’est pas vraiment rigolo, c’ qui se passe ici. Si y voient comment c’est chez nous, ça doit leur donner envie de faire exactement le contraire.

Vlacic    Il y a quand- même des choses biens qui se font sur Terre ! Il ne faut pas tout noircir !

Marina    Ah oui ! Ben, y’a qu’à voir la téloche, aux infos ! On passe son temps à se bagarrer, à tuer des gens, à foutre les gens dehors de chez eux, à faire crever des enfants de faim, à bombarder des hôpitaux ! Et tout ça pendant qu’y en a qui s’en foutent plein les poches…C’est dégueulasse…Vous trouvez ça beau, vous ?

Vlacic    Ce n’est pas entièrement faux, ce que tu dis, mais…

Marina    Alors, je pense qu’un jour, ceux de là-haut, y viendront ici remettre les choses à l’endroit, à grands coups de pied aux fesses pour certains et que peut-être, ça sera un peu moins pire pour tout le monde !

Vlacic    Ah dis donc ! J’espère que je ne ferai pas parti de ceux qui recevront un coup de pied, dis ! Un coup de pied d’extra-terrestre, ça doit faire mal !





« Col de la Biche » tab 4 texte déposé à SACD/SCALA










av 4 suit

1 commentaire:

Kaïkan a dit…

Tu devrais me voir rire devant mon écran ? hombre ...
C' est vrai qu' elles sont rigolotes, ces p'tites pisseuses et tellement sincères et justes dans leur vision manichéenne du monde ...
Je découvre aussi que m' sieur Vlacic a des moustaches ;-)
Bon, c' est pas tout ça, faut pas que je perde Didine de vue, déjà qu' on est deux sans sens de l' orientation ...